Bénédiction d’un nouveau lieu

Déménager et emménager peuvent être parmi les principaux facteurs de stress dans la vie, et pourtant, ils sont très courants dans notre société contemporaine. Prendre le temps de réunir nos proches pour dire au revoir au foyer que nous quittons, et remplir notre nouveau chez nous de notre amour, de nos intentions et de nos souhaits peut nous aider à surmonter l’entre-deux sans racines ; il nous permet aussi d’explorer qui nous sommes et ce que nous valorisons.

Cérémonie ou rite de passage de l’enfance à l’adolescence

Un proverbe africain dit que si vous n’initiez pas vos jeunes hommes dans la tribu, ils reviendront et incendieront le village juste pour sentir la chaleur. Je ne suis pas la seule à souhaiter vivre dans une tribu ou une communauté qui ait compris l’importance des rituels du passage pour nos jeunes de l’enfance à l’adolescence et de l’adolescence à l’âge adulte.  Alors que j’élevais mes deux filles, j’étais appelée à concevoir différentes rites de passage. Avec les femmes de la communauté des naissances, nous avons créé des cérémonies afin d’honorer les premières règles de nos filles et, plus tard, au sein de la congrégation unitarienne à Ottawa, j’ai adapté et co-animé une cérémonie de rite de passage pour un groupe de garçons et de filles de douze ans. Ce me serait un honneur de vous aider à trouver votre propre moyen pour marquer le passage de vos jeunes de l’enfance à la jeunesse ou de l’adolescence à l’âge adulte.

Reine-ification

J’ai inventé cette cérémonie de rite de passage avec une femme qui savait bien qu’elle entrait dans une nouvelle phase de sa vie et pourtant, il n’y avait pas de panneau de signalisation ni de cérémonie pour marquer et honorer ce passage. Elle sortait de la maternité, la phase bien occupée et au service constant des autres, et elle ressentait un besoin de se retrouver. Alors, j’ai écouté et proposé, et ensemble nous avons inventé une cérémonie que nous avons appelée une « Reine-ification ». Elle entrait dans son propre royaume pour se consacrer à la recherche de soi.

  • null

    Reine-ification

Croning,  ou célébration de la vieille femme sage

La jeune fille, la mère et la vieille femme sage — dans la vision du monde celtique, cette triade décrit les trois phases de la vie d’une femme et une représentation symbolique du cercle de la vie. Dans cette vision du monde, une « Crone » est la femme âgée qui a de l’expérience de vie, des connaissances et une sagesse à partager. Et pourtant, dans le dictionnaire anglais Merriam-Webster, la « Crone » est définie comme « une vieille femme cruelle et laide ». Que faudrait-il pour que nous honorions nos personnes âgées ?  Avec un certain nombre de femmes et leurs proches, j’ai organisé différentes cérémonies, des « Croning », « Crowning » et Célébration de vie d’une vieille femme vers la fin de sa vie, chaque cérémonie dans le but d’honorer la femme qui est devenue une vieille femme sage, d’honorer son expérience de vie et de nommer son but dans cette dernière étape de sa vie.

  • null

    Croning

« Nous avons eu un rituel extraordinaire avec notre maman samedi après-midi ! Dominique et moi, nous nous sommes rencontrées avant de revoir vos vidéos et d’y intégrer les présentations des danses. Nous étions prêtes et enthousiastes à l’idée de vivre cette célébration sacrée avec nos proches… le chalet, c’était un endroit parfait pour faire le rituel ; espace tout fenestré avec vue imprenable sur Baie St-Paul à Charlevoix ! Malgré les peurs et les appréhensions de certains, tout le monde s’est embarqué et s’est laissé bercer par les danses et la musique…

Bien entendu, on a parlé de toi, ma belle Jen, qui a été notre guide accompagnateur et si présente dans tout ce processus de création. Je suis tellement reconnaissante de ce que tu nous as fait vivre comme moments uniques en famille. Maman était très touchée et s’est laissée porter dans tous les mouvements en l’honneur de toutes ces années de vie… Le rituel que vous avez proposé nous a permis d’incarner tout cela !

Les mots me manquent pour dire mille mercis Jen, belle prêtresse et gardienne du sacré dans nos vies. Je sens aujourd’hui en t’écrivant tant de joie et d’amour reçu en héritage. Je suis si touchée que tu puisses entrer dans cet espace avec les miens… Aujourd’hui, tu fais un peu partie de la famille. » Isabelle